Une électrode sur une feuille, une électrode dans la terre, un boitier mesure les micro-courants électriques qui parcourent la plante. Ces courants sont des vibrations traduites en fréquences sonores. La musique est donc directement issue de la plante elle-même.

Ces fréquences sont transcrites dans un fichier midi (https://fr.wikipedia.org/wiki/Musical_Instrument_Digital_Interface), qui est l'équivalent d'une partition musicale, ou d'un livre : c'est un support qui ne génère pas de son. Il faut le lire avec un instrument (réel ou virtuel), donc choisir comment rendre concret cette partition, pour la rendre audible. De même que vous pouvez lire ou faire lire un livre avec une voix grave, aigüe, à plusieurs, en mode théâtre, en mode tragédie, en mode rire,... et pourtant c'est le même livre, le même support.

Les prises de sons pour "La symphonie des Plantes" sont faites avec 2, 3 voire 4 boitiers : ainsi les enregistrements sont en stéréo. Ces prises de son multiples permettent aussi de mesurer le degré de cohérence de la musique.

L'impression globale est féérique, comme s'il "pleuvait" de la musique ! Les sons sont globalement cohérents, mais pas tant que ça, et on ne se lasse jamais de ces sonorités. C'est une musique de relaxation idéale. A-t-elle des vertus thérapeutiques ? Certains l'affirment, et votre retour d'expérience si vous êtes vous-mêmes thérapeutes peut facilement faire avancer la recherche dans ce domaine.

La plante est capable de générer des sons harmonieux, la symphonie des plantes est née !

L’un des objectifs est de comprendre si la plante a un langage ; un autre de mesurer l’influence éventuelle des ondes électromagnétiques sur les plantes... et il y en a plein d'autres !